Une histoire que vous n'écouterez pas...

Je vous raconte les dessous d'une histoire fascinante mais non publiée

Bonjour !!

Je ressors d’une conversation téléphonique avec un entrepreneur basé à Londres qui m’a demandé de ne pas parler de son histoire sur le podcast.

J’ai hésité.

Je vous raconte toute l’histoire et pourquoi je ne publierai pas son histoire.

Je vous dévoile aussi le dernier épisode sur la création de YouTube avec quelques histoires croustillantes.

Bref, que du bon au menu.

PS: j’ai raconté toutes mes aventures sur un post LinkedIn qui a cartonné si vous voulez aller voir :)

Bonne lecture !

Julien Foussard: ou l’histoire que vous n’écouterez jamais

J’ai reçu ça la semaine dernière.

Merci Boris.

L’histoire de Julien Foussard est fascinante. C’est un personnage de roman.

Il n’a pas fait d’études et vient d’un milieu privilégié, il est né dans le 16e arrondissement de Paris. Il a une soif de réussite énorme.

Il lance son 1er site à 21 ans sur la vente en ligne de chien en 2006. Puis il enchaine comme ça à plusieurs reprises avec différents sites.

Ces histoires se terminent parfois mal avec des plaintes ou poursuites devant les tribunaux pour pratiques illégales.

En 2009, il participe même à un tournoi de Poker, Poker Caraibes, en format télé réalité. Le poker étant l’une de ses passions.

Puis se lance dans une combine sur les démarches administratives avec son entreprise basée à Londres, Iron Group.

En gros, je veux une vignette Critair ou un autre service simple administratif, son entreprise apparait dans les 1ers résultats et il me propose le service pour un petit prix (équivalent au prix officiel souvent)… mais l’arnaque consiste dans le fait qu’en s’inscrivant, on prend aussi un abonnement avec une mention en tout petit en bas de page.

Ce qui fait qu’on peut payer plus de 100 euros, un service qui n’en coûte qu’1 ou 2 euros dans les faits.

En 2018, la DGCCRF (Direction générale des fraudes) lance une procédure contre lui et la justice est saisit.

À ce moment-là, Julien s’est racheté une virginité et a vendu son entreprise Iron Group et monté une “vraie” start-up, Oyst. Cette start-up cartonne et a même reçu un prix LVMH en 2018.

Sauf que les ennuis judiciaires de Julien vont mettre en faillite la société… investisseurs, clients et le tout Paris se détournent de lui.

L’article du monde sur le sujet “Démarches administratives en ligne : qui est Julien Foussard, le « golden boy » dans le viseur de la justice ?” finit de l’achever.

Aujourd’hui, cet article et ses ennuis ont détruit sa vie et il vit à Londres comme simple consultant en digital. Il a investi dans quelques start-ups…mais fait profil bas.

Je ne sais pas si je dois le plaindre ou pas mais je l’ai eu au téléphone… et il m’a demandé voire supplié de ne pas faire de podcast sur son histoire.

Je suis partagé mais Gaëlle a entendu la conversation et s’est aussi émue pour ce gars-là.

Je ne vais donc pas faire de podcast mais raconter l’histoire ici.

Peut-être que je changerai d’avis.

Du coup, je suis en galère pour la semaine prochaine.

YouTube: 280 sites concurrents

En 2005, regarder des vidéos, c’était compliqué sur le web. Il y avait des formats différents, des histoires de codec et surtout les connexions étaient très lentes.

C’est dans ce contexte que le 14 février 2005, 3 anciens salariés de Paypal ont lancé un projet de site de rencontre en vidéo, YouTube.

Bon, ils se sont vite rendus compte que cela ne marchait pas. Ils se sont adaptés à l’usage de leurs utilisateurs.

Mais leur réussite tient à 5 raisons que je détaille dans l’article ou le podcast.

Au final, malgré des ennuis de toute part, ils finissent pas vendre à Google en octobre 2006.

Même la réceptionniste de YouTube gagne beaucoup d’argent.

=> YouTube – Comment Steve Chen, Chad Hurley et Karim Jawed ont battu 280 sites concurrents en 2005 ?

=> Apple ou Spotify ou Deezer

Les cadeaux de la semaine

Pour aller plus loin sur l’histoire de Julien Foussard, je vous mets les article du Monde en gratuit (je n’ai pas le droit de faire ça car ils sont payants mais je viens de prendre un abonnement payant)

Bonne semaine et à jeudi prochain !

Laurent