Réflexions et pleurs

Mon séjour à Toulon et une page qui se tourne

Bonjour, bonjour !

Je suis à Toulon depuis 3 jours ! J’ai commencé ma retraite ce lundi et c’est un exercice que j’apprécie vraiment.

Le matin, au réveil, c’est lecture puis Yoga, puis sport puis natation dans la mer qui est à 100 mètres. La preuve. En plus, l’eau en cette fin septembre est encore excellente !

C’est un vrai moment pour moi et pour me poser.

Et cela se termine cet après-midi avec retour sur Marseille.

Justement cette semaine, je vous livre les 1ères réflexions de ce séjour où j’ai écrit une dizaine de pages.

Au programme de la lettre aujourd’hui:

- les réflexions des 4 jours

- une page qui se tourne pour moi, le dernier épisode sur mon aventure d’entrepreneur: l’école du recrutement, entre succès et larmes.

Que du lourd aujourd’hui :)

J’en profite pour remercier les contributeurs Patreon de la semaine: Florent Letourneur Ingrid Muccignato Melina Moussali Mathieu Cherubin Alain Rochard Colombe Paland Guillaume Rigal Valentin Meunier Emmanuelle Larras Arthur Massonneau et Sarah (je n’ai pas son nom).

Retraite et réflexions

J’ai vécu des aventure d’entrepreneur avec des très hauts et des très bas.

Mais la fin a été compliquée pour moi et j’ai essayé d’en tirer des conclusions et réflexions.

Quel type de boite monter pour moi ?

J’en ai déduit 6 axes importants:

- Une boite simple, pas de management et d’actionnaires

- Mais des responsabilités et des engagements avec vous, lecteurs de la lettre et avec aussi les contributeurs Patreon

- Du temps de réflexion et de créativité (déléguer au maximum les sujets opérationnels) comme ce que je fais à Toulon

- Liberté financière: avoir des revenus de 4k net est largement suffisant

- La reconnaissance: que je le veuille ou non, j’aime la reconnaissance et je dois le prendre en compte. Cela passera par des conférences, des évènements, de la visibilité.

- Construire une aventure durable: je peux m’y voir dans 10 ans avec des fondations solides. De longs articles fouillés, du travail de fond, des gens avec lesquels je bosse…

Les personas

Par ailleurs, comme promis, j’ai aussi bossé sur le marketing et le plan marketing.

Je n’ai fait aucun plan.

Je me suis concentré sur ce que mes auditeurs/lecteurs veulent et en analysant les 17 entretiens avec des auditeurs de mai dernier et les échanges avec les personnes sur LinkedIn, j’en ai déduit des profils types d’utilisateurs.

Pourquoi me concentrer là-dessus ?

Car cela me permettra de commencer à faire les bons messages, trouver les thèmes qui vont les intéresser le plus et surtout aller chercher plus d’auditeurs comme eux.

Bref, c’est les personas qui m’intéressent le plus.

Donc 3 types de personnes écoutent ou lisent mes podcasts pour le moment:

(PS: j’en suis qu’au démarrage, donc c’est un persona grossier)

1) Le solopreneur, le digital nomad

Il entreprend seul, il est indépendant ou travaille avec des indépendants. Il adore les histoires et a probablement déjà lu la bio de Steve Jobs

2) Le dirigeant de TPE / PME

Il a une bonne trentaine, vit en ville et n’a pas le temps de lire mais il a le temps d’écouter des histoires. Il se sent inspiré et surtout apprend beaucoup. Ça l’aide dans son job de manager.

3) Salarié dans une entreprise avec tendance entrepreneur

Celui là peut faire fourre tout… mais ce sont les salariés avec lesquels j’ai échangés qui suivent tout ce qui se dit sur les entrepreneurs. Ils ont clairement des envies d’entreprendre.

Voilà une 1ère base mais j’ai encore beaucoup de travail.

Le partage LinkedIn qui fait plaisir

Je termine sur un partage LinkedIn qui 'm’a fait très plaisir, celui de Clara,Femme bionique.

Elle a partagé le fait que transformer mes podcasts en article lui permettait de “lire” mes podcasts, qui est appréciable pour une personne mal entendante ! Je dois bien reconnaitre que je n’y avais pas pensé !!

Fin difficile et le beau succès de l’Ecole du recrutement

C’est le 2e et dernier épisode sur mes aventures d’entrepreneurs.

Encore une fois, je vous conseille la version sonore.

Car oui, on m’entend pleurer.

C’est un départ que je n’ai pas aimé mais qui était nécéssaire.

Entre croissance, de 2 à 12 personnes en 5 ans.

Vous saurez tout.

J’ai vraiment évoqué mes émotions et vous plonger dans tout ce que j’ai ressenti.

C’est dense.

Avec ce dernier épisode, une page se tourne vraiment pour moi.

Bonne écoute.

=> Mon histoire - Ep 2 - L'Ecole du recrutement: une vision, une aventure et des larmes 

=> Apple ou Spotify ou YouTube ou Deezer

RDV jeudi prochain pour de nouvelles aventures.