Poser sa voie / voix

Où je vous raconte mes aventures à Paris

Bonjour !

Oui je sais, le jeu de mot est pourri.

Voix / Voie.

Mais c’était la thématique de la semaine dernière pour moi.

En ce moment, je travaille pour trouver et affirmer ma voix comme ma voie.

Les 2 sont étroitement liés.

Évidemment vous avez dû le remarquer, mais je n’ai rien écrit la semaine dernière.

J’étais sur Paris pour une formation toute la semaine.

Je n’ai pas pu publier d’article ni de podcast… Bref une semaine pour se former.

Je vous parle de tout ça.

Et du nouveau podcast de la semaine avec ma nouvelle voix :)

Belle lecture !

Une semaine de formation Voix Off

Me voilà donc débarqué à Paris ce dimanche soir 20 juin pour une formation d’une semaine sur la voix off.

Je ne vous cache pas que j’étais bien stressé car j’avais l’impression d’être un imposteur… car après seulement 4 mois de podcast, je ne suis pas sûr d’être dans les pré requis de la formation.

Mais je n’ai pas le choix car cela fait parti de mon objectif du trimestre d’améliorer mon produit, le podcast et ma voix et la façon dont je parle au micro.

C’est bon, je sors de ma zone de confort.

J’arrive donc le lundi matin pour la 1ère journée et je suis le 3e à passer, je me dis que je vais être totalement naze par rapport aux autres.

Voilà ce qui m’attend.

Je dois faire la voix off d’un documentaire animalier.

La 1ère personne qui passe a une belle voix et est comédienne. Les 2 personnes suivantes sont en reconversion.

Je passe, tremblant sur ma chaise rouge.

J’ai un bon niveau de lecture mais je tape/force sur les mots et je souris bêtement, voire je change les mots qui défilent devant moi.

Verdict: du potentiel car lecture fluide mais de nombreux problèmes à régler (respiration, faire l’emphase au bon endroit, savoir terminer les phrases…).

Et chaque jour, c’est la même chose, on passe 4-5 fois par jour sur cette chaise entre voix sur des pubs, sur des documentaires, sur des reportages… et j’ai bien progressé entre lundi et vendredi.

J’ai corrigé pas mal de choses… il me reste encore ma capacité de concentration, des problèmes d’articulation quand je suis fatigué, et bien respecter le rythme et la compréhension des phrases lues.

En tout cas, c’est une incroyable aventure que j’ai vécue pendant 5 jours dans la peau d’un doubleur avec les codes, l’organisation, le vocabulaire (voice over, bande ritmo, ingé son…).

Je crois avoir compris certaines choses que je vais appliquer pour le podcast.

Excellente transition pour cette semaine.

Jan Koum: un ukrainien pauvre devenu riche

Bon l’Ukraine dans les années 90, c’est pas très sympa d’y vivre.

Surtout si on est juif.

Jan s’installe aux Etats-Unis en 1992 avec sa mère et sa grand-mère et vit grâce aux aides de l’état.

Mais sa vie change quand il apprend à coder sur des livres d’occasion… qu’il redonne une fois lus.

Cette histoire est fascinante surtout le jour où il signe les derniers papiers avec un geste symbolique fort…. je vous laisse découvrir l’histoire.

=> Comment Jan Koum, ukrainien pauvre et parlant mal l'anglais, a créé Whatsapp ?

Un petit cadeau que j’ai kiffé, cette histoire détaillée de l’histoire de Stripe est fascinante, à lire:

=> Stripe: Thinking Like a Civilization

Sur ce belle journée et RDV jeudi !

Laurent