Merci !

Je vous parle de mon histoire et d'un nouvel épisode

Bonjour !

Bon, j’ai un jour de retard car je reviens de Bretagne !

Et entre les enfants, les semi vacances, j’essaie de suivre le rythme de publication pour l’apprenti…

Mais il y a pas mal de nouveautés qui se préparent pour la rentrée car on s’est fait un mini séminaire avec Thibaud Viotte (qui bosse avec moi sur la narration) et on a bien avancé.

En attendant, au programme de la lettre:

  • Je vous parle de mon départ de LEDR et du podcast que j’ai fait à ce sujet

  • l’épisode du jour

  • Et un grand merci à tous !

Belle lecture !!

Un grand merci à tous !

Vous êtes plus de 60 à m’avoir donné votre avis sur le nom du futur média. Vous m’avez non seulement donné des idées mais aussi votre analyse.

C’est riche et je suis en train de tout décortiquer mais en tout cas, je n’ai pas de mots sinon MERCI !!

Voici un mail qui synthétise bien mes réflexions et je remercie Pierre-Louis.

Bref, je reviens vers vous la semaine prochaine.

On a encore le temps pour se décider car c’est un lancement prévu pour octobre.

Mon départ de LEDR

Petit rappel pour ceux qui ne me connaissent pas: j’ai monté une boite pendant 10 ans qui s’appelle l’Ecole du Recrutement que j’ai revendue aux salariés en février 2021.

Je me suis confié au micro de Sophie Plumer du podcast Chef(fe) il y a quelques semaines sur mon départ de LEDR (l’Ecole du Recrutement) et ma posture de chef.

J’ai besoin très clairement de faire mon deuil de la façon dont je suis parti et cet épisode y contribue beaucoup. Le fait de raconter mon histoire sur le podcast va continuer dans ce sens.

J’ai donc raconté mes difficultés, le cheminement et le fait que j’étais bien perdu… et surtout l’erreur que j’ai faite lors de la dernière réunion avec les salariés et pourquoi mon départ a été compliqué.

J’y parle du fait que j’ai pleuré.

J’ai pleuré 1 fois sous ma douche en octobre 2019 mais aussi devant les salariés le 23 septembre 2020 devant les réactions. Ce n’était pas le départ que j’aurais voulu.

Ça a été un des moments les plus dur de ma vie mais avec le recul je sais aussi que je l’ai bien provoqué ce moment. Et le résultat est probablement la meilleure chose qui me soit arrivée.

Bref, vous saurez tout ici:

=> https://smartlinks.audiomeans.fr/l/chef-fe-991f06ddaeaa/20-laurent-brouat-lapprenti-avoir-laudace-de-ne-plus-etre-cheffe-192534d8

Céline Lazorthes, une femme, une idée mis seule

Gaëlle (ma femme) a écouté l’épisode sur Céline et elle me dit hier: j’ai adoré et j’ai écouté de bout en bout. C’était génial !

Ma femme me fait rarement d’aussi beaux compliments et ça m’a touché.

Mais et c’est un grand mais, je trouve ma voix trop en retrait dans cet épisode.

Elle manque de dynamisme et de flamme ce qui fait à mon goût, un épisode un peu plat.

Mais l’écriture s’améliore épisode après épisode et ça compense mes défauts de voix. L’écriture est devenue plus puissante.

On a aussi trouvé la boucle de fin avec sa nouvelle start-up.

Bref, le “personnage” Céline Lazorthe est agréable à dépeindre.

=> Comment Céline Lazorthes, la fondatrice de Leetchi, a réussi, entre persévérance et chance ?

Pour le reste, je tente une nouvelle aventure pour la semaine prochaine avec Cyril Lignac. Je dois finir aujourd’hui.

Sur ce, je vous laisse et je vous souhaite un superbe WE et à jeudi !

Laurent