Bilan de l'apprenti après 3 mois !

Vous saurez tout doutes, victoires et budget pour ce 1er bilan.

Bonjour !!

J’espère que vous allez bien.

Je n’ai pas publié la semaine dernière car c’était férié… mais au cas où, je vous rappelle le dernier épisode du podcast sur les incendies chez Lego.

Aujourd’hui je vous dresse un bilan de l’apprenti après plus de 3 mois de lancement.

Vous saurez tout…. comme d’habitude, mes succès, mes erreurs, mes découragements et mes chiffres (budgets et résultats).

Ah et dernier détail, l’épisode du podcast de demain est une intrigue que je me suis régalé à raconter. Entre sexe scandale et un milliardaire…

Belle lecture !

Pensez à vous abonner si vous êtes nouveau :)

Bilan à 3 mois

Bon j’ai galéré.

C’est pas nouveau.

Mais j’ai pris beaucoup de plaisir. Et ça, c’est nouveau. Quand je galère, en prenant un énorme plaisir, c’est que je suis sur quelque chose.

D’autant plus que ça commence à donner des résultas. En langage startup, on pourrait dire que j’ai trouvé de la traction. Il faut que j’affine ma proposition de valeur, mon auditeur cible et que je travaille encore plus sur le produit.

En gros, toujours en langage startup, je suis all-in sur le podcast. Je mise tout dessus à court terme pour produire des résultats extraordinaires et surfer sur le tendance.

Quand je dis que j’ai galéré, je bosse beaucoup pour produire les épisodes et les articles. Je passe des heures de recherche et d’écriture sur chaque épisode. Je ré écris et retravaille chaque script de 2500 mots avec Thibaud (qui ré écrit aussi de son côté).

J’ai d’abord vu un déclin des écoutes et des vues sur le site après un énorme décollage en février. Après 2 mois de boulot intense, j’ai eu un coup de mou en voyant le chemin restant à parcourir. Je me suis demandé si j’y arriverai…puis le mois de mai est arrivé.

J’ai d’abord été featured sur Apple podcast puis les messages, bouche à oreille et mentions sur LinkedIn se sont multipliés.

Mon défi était de dépasser le réseau de mon aventure précédente car beaucoup de gens voulaient voir ce que je faisais au début.

J'ai donc fait un démarrage d'enfer puis les écoutes sont retombées et j'ai commencé à sortir de mon réseau habituel avec des messages de gens que je ne connaissais pas.

Mais ça a pris quelques semaines... c'était ma petite traversée du désert.

Maintenant je reçois ça.

Dans ma reconversion professionnelle, il me manque quand même pas de mal de nouvelles compétences qu'il va falloir améliorer. Il faut se rappeler que je n'ai jamais fait ça de ma vie.

Voici mes 6 pistes d'amélioration pour le trimestre de mai à fin juillet:

  • Améliorer la voix et la narration: j'ai une formation voix off sur Paris en juin et je commencerai une formation de conteur en septembre. Je cherche un coach vocal et/ou pourquoi pas un mentor pour progresser encore. J'aimerais amener plus de finesse dans la façon de raconter avec des silences, des intensités. Mon modèle, Pierre Bellemarre n'a qu'à bien se tenir. J'arrive.

  • Travailler sur la structure de l'histoire: il faut trouver les objectifs du héros pour chaque épisode. Je dois aussi penser à mon fil rouge et toujours avoir une début et une fin de l'histoire. Il faut qu'il y ait une intrigue et que l'auditeur sente que je l'amène avec moi. C'est encore en cours de travail.

  • Améliorer le design sonore: J'ai pris une grosse claque l'autre jour quand j'ai écouté Business Wars, le podcast de Wondery. Le travail sonore est juste phénoménal et je n'en suis qu'au démarrage. Il me faut plus de musique bien placée pour accompagner l'histoire et la mettre en valeur comme une série. On doit vivre une expérience quand on écoute l'apprenti.

  • Accélérer la production d'épisodes: je ferai une pause en août mais je veux avoir 4 épisodes de prêts et surtout quand je lance des histoires avec 2 épisodes, je veux les lancer en même temps ! C'est la demande que j'ai eu suite aux retours des auditeurs. Et pour ça, je dois encore améliorer mon processus de création.

  • Bien choisir les sujets: c'est quelque chose qui me fait beaucoup réfléchir. Boites françaises ou américaines ? Petites ou grosses ? Le problème d'avoir des petites boites est que je n'ai pas suffisamment d'information... et faire des ITWs avec les fondateurs est un problème pour moi car je me sens obligé de ne pas être trop négatif avec eux ce qui m'éloigne de ma ligne éditoriale.

Maintenant que je vous ai parlé de mes pistes d’amélioration, voici tous les chiffres en détails + le budget.

Les chiffres du bilan

Pour ceux qui suivent la page de l'apprenti sur LinkedIn, je les diffuse déjà tous les lundi.

Pour les autres, les voici:

Articles: 14

Podcasts: 13

Nb de mails: 1280

Nb notes du podcast: 74

Nb de vues site: 789

Nb d'écoutes: 7478

Abonnés LI page: 788

Pour faire simple, le podcast a vraiment décollé.

Sur le 2 dernières semaines, j'ai fait + 1000 et +850 en écoutes chaque semaine !!

Avant, je faisais plutôt une moyenne de 200... et c'était souvent les mêmes. personnes. J'ai augmenté considérablement la diversité de mes auditeurs. J’atteindrai les 10 000 écoutes dans 10 jours normalement soit 10 000 écoutes en 4 mois !!

Les auditeurs sont aussi très fidèles, quand je les accroche, ils restent.

J'ai 74 notes sur Apples Podcast, ce qui, pour 13 épisodes est énorme.

Les gens sont fidèles et m'accompagnent.

J'ai la pression pour encore faire mieux car je ne veux pas les décevoir.

Pour la partie site et visites sur le site, il y a eu un avant et un après Michel et Augustin.

J'ai commencé à partager les articles d'histoires et les gens ont vraiment adoré et c'est l’article sur la fin de l'aventure pour Michel et Augustin qui a vraiment fait décoller le tout.

Du coup, chaque jeudi, au lieu de partager le podcast, je partage l'article avec le podcast dedans sur LinkedIn.

En terme de budget, j'ai des dépenses de 1500 euros par mois ce qui est en-dessous de ce que j'avais prévu initialement (autour de 2200-2500 euros)

Le design sonore est de 600 euros et le travail sur l'écriture est de 600 euros, mes 2 plus grosses dépenses. Auquel il faut rajouter les outils utilisés + comptable et autres frais.

Par contre, j'ai explosé mon budget avec la formation "Voix off" sur Paris de juin avec une formation à 1500 euros + voyage.

Pour terminer, je vous livre une réflexion sur le modèle économique.

Le modèle économique

Je reçois encore des mails de gens qui me disent que c'est cool mais se demandent comment je gagne ma vie.

Je les comprends.

Je me la pose tous les jours cette question.

Je suis arrivé à plusieurs conclusions pour le moment:

  • je ferai du B2B (autrement dit je ne vendrai pas de formation à 50 euros à des personnes comme le font la plupart des personnes de l'économie de la création)

  • ce qui oriente aussi mon travail à terme vers les entreprises avec formation, conseil, interventions et conférences...ou autre chose

  • j'aimerais m'inscrire dans un projet plus gros qui correspond à cette cible B2B, voici quelques idées en vrac

    • créer un studio de podcast comme Louie Media, Binge Audio avec la docu-fiction comme élément central

    • créer un média avec des histoires racontées = le média de la bio économique ?

Pour cette création, il y aurait une seule condition: trouver un associé qui soit la tête managériale du projet. Je veux dans tous les cas rester créatif (et ne pas faire de management) et ne pas reproduire ce qui s'est passé dans mon expérience précédente.

C'est encore très brut mais c'est l'état actuel de ma réflexion.

Voici mes cadeaux de la semaine pour terminer.

Pour finir

Bonne journée !!

Encore merci pour votre soutien et vos lectures. RDV jeudi prochain.